Abeilles et humains : mêmes dangers

Deux produits soupçonnés de neurotoxicité

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a mis en garde, mardi 17 décembre [2013], contre les effets sanitaires de deux insecticides néonicotinoïdes sur les humains. Les experts de l’EFSA ont « constaté que l’acétamipride et l’imidaclopride peuvent affecter de façon défavorable le développement des neurones et des structures cérébrales associées à des fonctions telles que l’apprentissage et la mémoire ». En attendant des recherches ultérieures, l’agence demande un abaissement des seuils tolérables d’exposition à ces deux substances. L’une (l’imidaclopride) est déjà impliquée dans le déclin des abeilles et des pollinisateurs. Comme trois autres molécules, elle est suspendue pour deux ans en Europe (dans certaines de ses utilisations) depuis début décembre.

[Source : Le Monde, 11 janvier 2014]

Publicités