Bientôt les marchés de Noël

L’apiculteur travaille dur en ce moment.
Non, ce ne sont pas ses abeilles qui lui donnent du travail. Elles entrent doucement en hivernage et ne demandent plus guère de soins  (voir une courte vidéo sur l’hivernage des abeilles). Chacun espère qu’elles passeront un bon hiver et en sortiront solides, en pleine santé, prêtes à affronter encore un printemps de tous les dangers…

En revanche, si l’apiculteur s’agite en cette période, c’est que la grande saison des marchés de Noël se profile (voir agenda ci-contre).

Ce que l'apiculteur voit depuis l'intérieur de son stand au marché de Noël du Mans (photo décembre 2012)

Ce que l’apiculteur voit depuis l’intérieur de son stand au marché de Noël du Mans (photo décembre 2012)

Alors, il lui faut commencer à fabriquer ce qui garnira son stand, avant de garnir vos tables et vos assiettes. La crème de noisettes au miel, d’abord, dont la durée de vie est longue (voir le reportage gourmand sur la crème de noisette au miel).

Puis les chocolats au miel, spécialité réservée à cette saison : Michel Meunier n’en fabrique que durant un mois. Puis en dernière minute, les pains d’épices moelleux pour le foie gras ou les desserts divers (voir les 7 pains d’épices).

À deux semaines du premier marché de Noël (celui de Pruillé-le-Chétif, le hasard fait bien les choses), la Maison des Abeilles est une vraie ruche, parfumée aux senteurs des gourmandises à venir.

Marie Temporal

Publicités